Une serie de Bijou et d'amphore réalisés pour l'exposition "Les Eaux Arborantes" des Liquides imaginaires.


Exposition proposée pour la présentation de la nouvelle trilogie de parfum conçu comme un hommage sacré à l'Arbre. 


Visible du 7 au 10 Février à l'Espace Oppidum, 30 rue de Picardie, Paris 3e (10h-20h)



OGHAM INCENSUM:


Les celtes avaient fait de l’arbre une figure centrale de leur mythologie et de leur croyance choisissant de distinguer chacun des signes de l’astrologie celtes par une essence d’arbre. L’arbre était donc considéré comme un moyen de communication entre deux mondes parallèles: le monde physique et le monde spirituel reflétant une vision de l'existence où concret et esprit ne font qu’un.


info
×

AMPHORA :


Végétaux, minéraux et matières animales sont ici unifiés par le « sang de l’arbre », cette résine naturelle, employée pour le processus de laque.

La laque Japonaise est l’empreinte, en constante évolution, d’un monde terrestre et spirituel se qui se croisent et se mélangent.

La surface brillante de l’amphore reflète une vision altérée de la réalité. Entre deux mondes, La peau de serpent d’eau devient une branche d’arbre, le cuir se durcit tel un tronc, le pigment forme de la mousse, la coquille d’oeuf projette la lumière et, crin et cheveux s’embrassent telle une allégorie de la terre nourricière.

Chacun d’entre nous est invité à prendre part à ce voyage, au travers de la méditation où les portes de l’inconscient peuvent être désormais franchies et les symboles révélés…



BIJOUX :


Cette collection conçue comme un langage, est l’expression d’une hallucination chamanique. Les matières s’assemblent autour de rythmes et de pulsations. L’objet devient vivant et il faut alors ouvrir ses sens, se laisser porter, sentir, toucher, voir s’extraire de son être. Chacun pourra alors y trouver un guide vers sa propre histoire et ses propres inspirations.

La terre est une cascade de pierre dont s’extrait des racines de cuir et de crin.

La figure de l’animal est en cour d’absorption par la nature environnante.

La branche feuillue s’extrait de la tête telle une idée qui force son passage hors de la raison. L’intériorité de l’arbre nous renvoie à notre propre physiologie. La double spirale occupe une place centrale dans la mythologie chamanique, le serpent et l’ADN. Ici les différentes chaines d’ADN viennent s’assembler dans la représentation de l’intériorité de l’arbre, créant ainsi un lien entre l’arbre et tous les êtres.

info
×
info
×
Using Format